Pour un rêve d’enfant…

 
Pour un rêve d‘enfant
Qui vole dans le vent
   En emportant ses jeux.
 
Pour un regard perdu
Qui cherche dans le noir
L’espoir qui lui est dû.
 
Pour un cri silencieux
Qui s’agrippe à ses dieux
    Afin de croire en l’homme…
 
 
… Il fallait dessiner, peindre, hurler
Sur la toile
Une voile d’écume
Une pensée sans gouvernail
 Pour avancer quand même
Et ne pas perdre pied
Sur le pont glissant
Des poèmes
Et la palette
De leur âme.
 Défaite.
 
Les mots n’en pouvaient plus.
       Et les couleurs, non plus.
Les yeux n’en voulaient  plus
De ces tristes images
  Qui crachent leurs  « pourquoi ? »
Et cachent leurs visages
Entre deux faits divers
Où l’univers entier
Se met à faire naufrage !
 
Il fallait bien, pourtant,
Leur donner
Pour un instant
Un cri muet
Qui hurle
Dans le vent
Son ultime courage,
Tout son espoir,
D’enfant
Perdu dedans le noir
Quand les mots restent vains,
Que les couleurs se taisent
Et que l’amour se meure.
Qui brisent les élans,
Les barques et les corps
Les gestes et les traits
Dans un surcroît de vie
Pour retomber soudain
Noyés dans l’ émotion.
 
On tombe si profond
Quand on cherche trop loin,
Trop vivant et trop vrai,
L’émotion, la colère et la peur…
 
Une explosion
D’images
Sumerge chaque  plage
Et nous jette au visage
Une réalité
Sans fard
  Ni art.
 
Un enfant dans la guerre,
Un craquement de chair
Un tremblement de terre
De feu
 Et de folie
 Qui fait si peu de bruit,
Blotti au fond
    De l’eau…
 
Une bouteille en verre…
Au plus creux de la vague,
La tempête fait rage.
 
 
Une larme de vie
Qui se noie dans la mer.
 
Une goutte d’huile sur un tableau,
Une tache de sang
Perdue dans l’océan
Trop grand,
Beaucoup trop grand…
 
Une  bouteille
Sur la mer.
 
Un SOS qui cherche à respirer
Juste un peu d’air,
  Au fond du verre…
 
Et lui, si petit, tout petit,
Avec ou sans parents,
Mais resté frère et sœur
De l’enfant que nous sommes
Peut-être encore
Au fond du cœur
Quelque part.
 
Pourra-t-il s’y reconnaître
Un jour.
Quand il sera un homme
  …S’il arrive       
Sur la rive ?
 
 
Un enfant dans un bateau.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
"La vie est un voyage,
Le monde est son bateau, l’espoir,son équipage "

(Inspiré d’un proverbe marocain )
 
Diaporama