Evanescence ( Huile sur lin , 100 X 80 )

Pentes abruptes et courbes douces ...
Qui est-elle ? Allongée sur le monde , elle fait un avec l’univers, toute cachée dans le sein de la terre et pourtant toute offerte et transparente à qui la rêve et la désire ainsi dans son oreiller de nuages, cheveux au vent
Feu, eau, terre...Sur un souffle d’air tout respire avec elle, les lèvres entrouvertes sur un silence, une note, un mot ... Elle est faite de ciel, d’étoile et de poussière, aussi légère qu’un chant pour rejoindre l’aube qui psalmodie de nouveaux mantras ou le soir, s’endort sur un dernier haïku.
Le temps et l’espace n’existent plus comme tombés des nues. Ont -il jamais existé, seulement ? Les arbres dansent avec les couleurs et les fleurs un sursaut d’éternité. Multipliant d’autant les formes et les nombres. Les cultures et les Hommes qui se tiennent le cœur .
Tout se condense et s’évanouit. Ce qui fait la richesse du vide, c’est la plénitude qu’il appelle. L’invisible y prends corps. Et le visible s’y creuse un nid immatériel.
Un grand bonheur y pousse . Une chair d’âme nouvelle. Un esprit renouvelé.
Tout ruisselle dans la lumière Et tout s’y enracine
Ainsi rêve la vie.

Diaporama